Où le bonheur a-t-il encore filé?
Où le bonheur a-t-il encore file
Auteur: Rav Nathan Mrejen.
₪110

La plupart des religions et même les idéaux un peu mystique pronent le retour vers soi. Ce n'est pas une noveauté. Dans la Thora, les Baalei Moussar insistent sur la nécessité que l'homme qit une relation avec lui-même et apprenne à se connaître. L'homme grandit quand il est en relation qvec lui-même. Mais, le message unique de la Thora est de dire que tout cela reste en potentiel, reste insuffisant et que la véritable grandeur de l'homme s'évalue selon sa capacité à s'occuper de l'autre. C'est le hidouch de la Thora, ce que l'on appelle altruisme. Quelle que soit la puissance de la relation de l'homme avec Hakadoch Barouch Hou, quelle que soit l'intensité de sa relation avec lui-même, ce n'est qu'en se tournant vers autrui que l'homme acquiert sa véritable dimension. En s'intéressant à l'autre, ce qu'il a appris sur lui-même prend toute sa valeur, toute son ampleur.